28 février 2014

Ladybug

J'ai toujours détesté les coccinelles.
Certes, elles sont adorables, avec leur couleur si vive, leurs petits pois, leur forme sympathique.
Mais non. Mais non.
Pourquoi tant de haine ?
Parce qu'il a fallut que ces bestioles m'adorent, ou plus particulièrement adorent ma chambre, les poussant ainsi à s'y incruster en masse à chaque hiver, guettant chaque moment où ma fenêtre pourrait éventuellement s'ouvrir, s'introduisant, m'envahissant dans mon espace vital, bourdonnant toutes les nuits au dessus de mon lit jusqu'à m'en rendre folle, utilisant tous les moyens possibles et imaginables pour me pousser à bout. Avec succès.

Pourtant, quand l'équipe de Comtesse Sofia m'a proposé de choisir l'une de leur broches à l'occasion du shooting, je n'ai pas hésité une seule seconde, ai écarté tous les petits chatons adorables, et ai jeté mon dévolu sur l'oeuvre Ladybug, alias une belle grosse coccinelle bien rouge, représentante XXL de sa patrie. Masochisme ? Folie ? Je ne sais pas.

Today, I would like to show you another special product from Comtesse Sofia.
Indeed, after taking picture of my look with their amazing shawl (you can see the full post on J.19 - Russian Doll if you missed it !), they offered me to choose one brooch, and to wear it in my outfit.

I immediately set my heart on this little ladybug. I have to say that I usually hate all kinds of insects but this one was just so cute !
Comme vous pouvez le constater, la tenue est à l'identique de celle du précédent article. Si vous l'avez manqué et que vous souhaitez voir le look entier, n'hésitez pas !
En regardant mes derniers posts, j'ai l'impression de passer pour une fille folle de rouge à lèvres. Je n'en met toutefois pratiquement jamais, comme je vous l'ai dit précédemment, je n'ai jamais réussi à trouver LA teinte qui me mettrait en valeur. J'ai bien tenté d'appeler à l'aide la vendeuse du petit magasin Bio où je fais mon shopping maquillage, mais me suis retrouvée avec tout un paquet de choix de couleurs nude, donnant une impression étrange et pas très satisfaisante de "non maquillage".
Pour revenir à la coccinelle, vu comme ça, elle n'a pas l'air si diabolique, non ?
Leçon du  jour : Ne jamais se fier aux apparence.

26 février 2014

Liebster Award

Il était une fois un petit mouton doré, timide et ambitieux, appartenant à un modeste berger.
Sa volonté au succès, sa passion envers les vêtements, la couture et la beauté était telle qu'un jour, il s'enfuit, quitta son petit troupeau de campagne, et s'en alla habiter près de la capitale de la mode, Paris.
Ce mouton dut alors faire face à de nombreuses aventures, il manquait d'assurance, sa laine d'or attisait bien des jalousies et des moqueries, mais il tenu tête et eut un jour l'idée de se créer un monde imaginaire à partir de ses convictions et de son style bien particulier, pour s'échapper de la réalité, et le partager avec tout ceux qui pourraient en être inspiré.
Ce monde ? Un nuage. Moutonneux.
Ainsi, une bouteille à la mer fut lancée, un message, un ballon d'hélium, un petit avion de papier qui s'envolerait, s'en irai, avec l'espoir de toucher des esprits et des coeurs, dans son passage.
         Introduction ? Établie.
Au détour d'une promenade dans cet univers personnel, d'un jour hivernal mais clément, notre petit mouton découvrit une petite missive, laissée par l'un des quelques visiteurs éphémères, qu'il croisait parfois, et qu'il remercie aujourd'hui.
Sherli Sukangto : "HeyHeyHey, tu sais quoi ? Je t'ai nominé pour mon Liebster Award !"
Bon. Bien. À par ça, c'est quoi ?

Pour revenir à une narration à peu près normale, de ce que j'ai compris, le Liebster Award est un genre de prix, décernés par les blogueurs et permettant de découvrir de nouvelles têtes. 
Il comporte quelques règles :           RULES
- Tu donnera le lien du blog t'ayant nominé.
- You must link back to the person who nominated you. 
- Tu mentionnera 11 faits sur toi
- You have to say 11 facts about yourself 
- Tu répondra aux questions qui te sont posées 
- You have to answer to 11 questions. 
- Tu choisira 11 nominés, à qui tu posera 11 questions
- You have to pick 11 nominees and create a set of 11 questions that they must answer. 
- Tu ne peux nominer celui qui t'as nominé.
- You can't nominate the person that nominated you. 
- Tu préviendra ceux que tu as nominé (ça peut être utile)
- You have to tell the nominees that they have been nominated by you.

Bien entendu, il a fallu que ce soit un blog anglophone qui me le décerne, souhaitez moi du courage pour traduire tout ça. Pfiouh.

On commence ?
11 faits sur moi.
11 facts about myself

Votre petit mouton a 17 ans, il suit en ce moment des études dites scientifiques dans un lycée des Yvelines. 
Il est omnivore et mange absolument de tout, mais a eu un coup de coeur assez récent sur les flancs pâtissiers. De plus, il ne peut pas vivre sans son café au lait, son rêve est même d'apprendre la maîtrise du fameux "latte art".
L'une de ses passions est le dessin, qu'il ne l'a pas pratiqué depuis bientôt 6 mois par pure flemme. 
Il est très associable, cherche toujours les meilleures excuses pour ne pas avoir à sortir de chez lui.
Ses couleurs favorites, au dessus de toute tendance et de mode, sont le turquoise en été, le bordeau en hiver.

I. Qui est ton modèle dans la vie et pourquoi ?
Who is your Role Model and Why ?

J'ai beau réfléchir, je ne vois personne. Ou en fait, si. Tout le monde. Il n'y a pas un individu unique sur lequel je m'inspire pour vivre, car je pense voler un petit bout de chaque gens que j'aime, ou de chaque personnalité que mon subconscient considère comme intéressant.
I think about it but I can't find anyone that really inspire me in my life. 
Well. I suppose that I just model myself, I steal from everyone I love and every interresting personnality I hear of.

2. Quel est le sujet principal de ton blog ?
What is the Top topic about your blog? 

J'ose éspérer que c'est un minimum évident..
I think it's kind of...pretty obvious

3. Quels sont les titres de musiques significatives pour toi ?
What are the title of meaningful songs for you?


4. Mentionne un youtuber que tu aime et explique cet amour.
Mention YouTuber that you love with link channel and tell why you love him/her.

Le Palmashow. Non. Sérieusement. À par eux (et quelques autres, pour ne pas citer Smosh), je déteste regarder des vidéos sur youtube, et encore moins ces tutoriels où il faut attendre au moins 4 minutes pour que la fille ait fini de parler de la pluie et du beau temps pour au final apprendre que le trait d'eye liner est en fait un trait noir au dessus de l'oeil.
I think Smosh are the best, and except them and some others, I hate to watch videos on youtube, it makes me feel like I'm wasting my time on nothing.

5. Qui est le meilleur ami qui t'as toujours fait te sentir heureuse et confiante ?
 Who is your best friend that always make you feel happy and confident? 

6. La marque de mode que tu aimes le plus ?
Brand of fashion that you love the most?

Tara Jarmon. Ba&sh. Kenzo. Claudie Pierlot. Tous ces amours inaccessibles.
Tara Jarmon, Ba&sh, Kenzo, Claudie Pierlot. I love them all even if I know I will never be able to express my love to them with my little piggybank..

7. Nom du film qui te fais pleurer ?
Name of the movie that makes you cry?

Actuellement, il y en a deux. J'ai beau les regarder en boucle des dizaines, et des dizaines de fois, mes yeux ne s'assèchent jamais. La liste de Schindler et Le tombeau des Lucioles. En fait, rien qu'en y pensant les larmes montent, ces films sont à la fois horribles et sublimes, au sommet de leur art.
Schindler's List and Grave of the Fireflies, in my opinion the most beautiful, magnificent and the saddest movies ever.

8. L'endroit de tes rêves ?
Your dream place ?
Mon lit. Ou le Japon, au choix.
My bed. Or Japan, it depends on the day.

9. Coup de coeur célébrités, et pourquoi ?
Celebrity crush & What do you adore from him/her ?

Hm. J'en ai énormément mais le premier qui me vient à l'esprit : Adrien Brody, un acteur incroyable (avec un charme de dingue, avouons le).
There's many of them, but the first who comes in my mind is Adrien Brody, a marvellous and handsome actor.

10. Qu'espère-tu qu'il arrive a ton blog en 2014 ?
What do you hope will happen on your blog in 2014?

Bonne question. Qu'il survive ? Qu'il évolue aussi j'imagine.
I think I would be glad if it grows higher, but first, I hope it will survive and I'll still enjoy myself with sharing my style, that's the only thing important.
11. Quel était ton rêve d'enfant ?
What was your dream when you were child?
Avoir tout plein de super-pouvoirs... Non, ce n'est pas toujours le cas, je ne vois pas de quoi vous voulez parler.
I dreamed a lot about having cool superpower, like manipulate fire and all.. 
But of course, it's over, I'm not a child anymore.. Oh wait.


À votre tour !
Your turn !


1. Pourquoi avoir commencé un blog ?
1. Why did you start your blog ?
2. Quel serait ton plus grand bonheur, et ton plus grand malheur ?
2. What would be your idea of hapiness and your idea of misery ?
3. Quel est ton état d'esprit actuel ?
3. What is your present state of mind ?
4. Ton dessin animé favoris ?
4. Your favourite cartoon ?
5. Ton résumée de la journée idéale ?
5. Your summary of the perfect day ?
6. Ta devise ?
6. Your favourite motto ?
7. Comment aimerai-tu mourir ? 
7. How do you wish to die ? (quite a weird question I know)
8. Ce que tu préfère chez les gens que tu aime ?
8. What you appreciate the most in the people you love
9. Des projets pour ton blog ?
9. Any projects for your blog ?
10. Des projets dans ta vie pour 2014 ?
10. Any projects in your life for 2014 ?
11. Ton icone de la mode ?
11. Your fashion icon ?



23 février 2014

J.20 - Bury the bone.

20.
L'article que vous lisez aujourd'hui représente le 20e Outfit Of The Day du blog, lequel est tenu depuis bientôt 3 mois.
C'est fou. Le temps passe si vite, et, vous m'auriez posé la question à une autre époque, je vous aurais affirmé que ma garde robe serait largement épuisée avant ces 20 looks.
Et pourtant, me voilà, jamais à cours, réfléchissant même au meilleur moyen de publier toutes les tenues couleurs hiver (préparez vous à voir la vie en bordeaux pendant quelques semaines) avant de passer aux tendances du printemps.
Dans tous les cas, je suis plutôt fière de ce que j'ai réalisé jusqu'à présent, certains shoots m'ont moins satisfaits que d'autres, mon succès est plus que relatif, mais j'ai quand même eu l'impression d'avancer dans ma conception de la mode et dans ma manière de m'habiller au jour le jour (je ne préciserai bien sur pas que je suis passée du stade "fait des efforts tout le temps" à "reste en pyjama, sauf pour faire des photos, bahwi faut économiser les vêtements"), et je ne désespère pas de me démarquer un jour de la masse de blogueuses de la toile. Après tout, l'espoir fait vivre.
Voici donc le fameux 20, deuxième tentative d'autoshooting que je trouve légèrement plus réussie que la précédente, la question étant : Coup de chance ou Progrès ?

Je porte un leggings que vous avez déjà vu dans les débuts de mon aventure, je n'aime pas prendre le risque de verser dans la nouveauté quand je prend les photos moi même (évitons ce petit arrière goût de gâchis), et je trouvais que les clichés du moment ne mettaient pas assez en valeur cette petite merveille.
Je l'ai ainsi ressorti, enfilé un petit corset tout de dentelle shoppé cette été à Forever 21, auquel vous ajouterez une bonne grosse chemise Cheap Monday, pour éviter de tomber dans ce que je considère comme la "Not Enough Zone", ou en d'autres mots, pour de ne pas inciter au viol.
"NOUS VENONS EN PAIX" Pour les malheureux non-anglophones
 Je ne mentionne même plus mes Docs quand je les met, elles sont presque une partie intégrante de moi même, et vous ai-je déjà dit "Aujourd'hui, j'ai mis mes cheveux bouclés !" ?
 Le look qui vous hurle de vous remettre aux abdos journaliers..
 Je ne sais pas ce qui est venu à la tête de mes amies quand elles m'ont convaincues d'acheter ce rouge à lèvre rose pétant. "Mais si, on t'assure, il n'y a pas de glace mais quand on te dit qu'il te va à merveille, il faut nous faire confiance !"
 Leur but aurait-il été de me transformer en Barbie ? Une de ces nombreuses interrogations de l'humanité, destinée à rester sans réponse...


20 février 2014

J.19 - Russian Doll.

Petit conseil du jour ?
Ne mangez jamais. Jamais. Jamais d'huîtres à la légère. Et encore moins le jour de votre anniversaire.
Je peux en témoigner.
Non. Que dis-je.
Ma carcasse sans vie, et plus particulièrement mon ventre peuvent en témoigner.

Mais changeons de sujet, parlons mode, parlons glamour, parlons vêtements, parlons foulards, parlons de moi, parlons Comtesse Sofia !

C'est le moment où vous vous dites "Kewaaa ? Elle s'est prise pour une comtesse ?"
Eeh non, enfin si, mais pas dans ce contexte.
     Comtesse Sofia n'est pas un de mes nombreux fantasmes de grandeur, mais le nom d'une marque parisienne, qui loin de vouloir me rendre hommage (quoique), a été nommée en l'honneur de Sofia Rostopchine, alias la célèbre Comtesse de Ségur.

 L'enseigne a en réalité pour but de refaire vivre cette icône de littérature et d'élégance à travers des foulards dont les motifs rappellent l'enfance russe de l'artiste, et de rendre accessible aux européens ce patrimoine, cette tradition dont les pays de l'Est ont le secret.
  On peut parler de la laine 100% russe de fabrication quasi-artisanale, des ornements, et plus particulièrement des artistes scandinaves qui vouent leur entière existence à leur conception, de la finition française de ces châles, appelés communément Platki dans leur pays d'origine.

Et maintenant que le sujet est lancé, il ne reste plus qu'à m'y introduire, et me voici, me voilà :
Très récemment, Comtesse Sofia m'a contacté, moi, Sofia, petite française d'origine russe, depuis toujours adepte incontrôlée des platkis rapportés de Moscou par ma grand grand-mère, pour porter l'oeuvre Best-Seller Shorcut To Carmine Street lors d'un shooting sur Paris.
 Fou ce que le hasard fait bien les choses, non ?
J'ai ainsi tenté tant bien que mal de mettre en valeur ce petit bijoux avec quelques pièces de ma garde robe que je vous ai, pour la plupart déjà montré, une chemise de soie et de dentelle, des talons, le noeunoeud (qui ne quitte plus ma chevelure depuis son acquisition), et, petite nouveauté avec une jupe en cuir American Apparel, que j'avais déjà repéré depuis un certain temps.
Inutile de vous dire que je suis fan, en plus d'être magnifique, ce qui semble être un bout de tissu tout fin m'a permis de survivre à une séance photo sous la pluie, dans un froid plus que glacial, sans manteau. Bon. J'ai passé le reste de mon après-midi devant ma cheminée avec un bol de thé noir brûlant, mais tout de même.

 Je pensais émettre une brève opinion par rapport à l’esthétisme du foulard, mais honnêtement, les clichés parlent d'eux mêmes, ces couleurs qui donnent chaud au cœur, ces détails (dessinés par l'artiste russe Irina Dadonova) fins et gracieux, tout.
Pour terminer sur cette première partie du shoot (car oui, il y en aura une deuxième, avec un tout autre type de produit proposé par l'enseigne ! Restez à l'écoute..) je souhaitais adresser un grand remerciement au photographe François-xavier Rousselot et à Hélène, qui m'ont permis de vivre cette expérience inoubliable (et ingénieusement intercalé entre deux petits expressos bien mérités).
Merci encore.


 

17 février 2014

Birthday.

17 février, 17 ans.
C'est fou. Je me fais vieille.

 Petit instant souvenirs ?
Moi, 14 ans, collégienne un peu rondouillette qui fait un vœux : (imaginez une voix d'enfant, nasillarde et insuportable à souhaits) "Quand j'aurai 17 ans je voudrai avoir changé, je voudrai être devenue parfaite !"

Mais oui bien sur, tout à fait.
J'ai énormément changé, sans aucun doute, en bien, en mal, les deux, je n'en sais rien, j'ai avancé, regretté, reculé, stagné, et me voilà aujourd'hui, me demandant si j'ai vraiment fait quelque chose de concret pendant ces dix-sept années.

 Bon.
Je dois vous avouer quelque chose.

Toutes ces questions existentielles à propos de mon utilité dans le monde, de l'aide que j'apporte à mon prochain n'a qu'une importance dérisoire, voir inférieure ou égale à zéro.

 On a beau dire, il n'y a réellement que deux choses qui font qu'un anniversaire à lieu d'être : les cadeaux et le manger. 

Un beau petit repas, fruits de mer, huîtres, Saint Jacques, caviar de saumon, quelques gouttes de citron, simple, efficace, délicieux et, clou du spectacle avec le dessert, ou l'énoorme flan pâtissier venant de ce que considère comme étant une des meilleures pâtisseries du coin.
Bavez.


Le rêve. Dont l'effet va probablement se faire ressentir sur la balance, mais bon, qu'est-ce que j'y peux, c'est mon anniversaire après tout.


 Ajoutez à cela les Vans x Kenzo, les légendaires (ou pas) Flying Tiger que j'avais cherché pendant très, très très longtemps avant finalement de tomber dessus presque par hasard,

Je suis fan des motif, à la fois travaillés et originaux : en d'autres termes, ce n'est pas n'importe lequel de ces imprimés léopards que l'on peut voir tous les dix mètres en sortant de chez soi.

 Et last but not least, le perfecto de mes rêves, tout droit sorti de l'e-shop Modenkungen.

 Et puis c'en était fini, et je suis retournée à ma torpeur vacancière digne d'une marmotte en exil.

C'est aussi l'intérêt de ce genre d'événement, personne ne peux me forcer à faire quoi que ce soit, et j'ai tout loisir de passer ma journée étendue comme une limace sur sa feuille de laitue, à dévorer parts de flanc sur parts de flanc :
Le bonheur dans toute sa splendeur.

 ENGLISH VERSION.

So, this is it. 

17 yeas old, on the 17th of February.

I'm getting old guys.

 It's quite strange, to think that in a year, I will no longer be a child in the official way. I will become something called an "adult", a strange specie, with responsibility (or not) and so on, so on.

Actually, it makes me wish to escape, to join Peter Pan in his Childhood-forever life. 

I mean, 
It's quite horrible.

I will no longer be able to say "I'm too young to understand that kind of things, go away." when someone will talk about boring stuff, like working and all.

Yes. One year left. 
I think I will try to enjoy it as much as I can, being as much childish as possible, act like a 5th year old baby everyday I can. 
Sounds like a great plan, yay or nay ?

So, this "celebration" had two real interest : The food. The gifts.
Meal ? 

Seafood, oysters, salmon roe, and for desert, a huge Egg Custard (I think I won't have the courage to weigh myself for quite a time after that, but.. Well, it worth the cost).
 

Gift ?
The Kenzo x Vans flying Tiger's sneakers, because they're just the best, and my new lover, the perfect motar vest, I remember I felt in love since the first time I saw it, few years ago but I never really decided myself to do this order (I was trying to keep my word to never buy anything else than real leather -I usually hate PU-), until now.
And believe me, I don't regret it.

13 février 2014

J.18 - The Velvet Bow

Une expérience assez traumatisante, je dois dire.
Oui, un calvaire, que j'avais en premier lieu grandement sous-estimé, 
"Oooh, mais c'est tout simple, suffit d'appuyer sur le bouton !"
Mais non. Mais non.
Chers enfants, cet article que vous lisez en ce moment même, a pour objet, bon d'accord une tenue, mais surtout :
Un baptême. Sacré.
Le premier shoot en "selfie". Le premier, et j'espère, assez vainement, le dernier.
Parce que non, non, non il ne suffit pas d'appuyer sur les boutons de l'appareil photo aléatoirement pour faire des photos incroyables, et en bref, je m'excuse d'avance si la qualité des clichés qui suivent fait légèrement "tache". 
Après tout, il y a des hauts et des bas à tout.
Cette tenue est une des plus anciennes de ma garde-robe, inaugurée au collège, portée très régulièrement à mes débuts au lycée, caractéristiques d'une de mes périodes vestimentaires je qualifierai de.. Bicolore.
En effet, ceux qui me connaissaient pourraient témoigner qu'il était extrêmement rare de me voir porter plus de deux couleurs dans le même outfit, peut être trois de temps en temps, mais.. jamais d'avantage. 
C'était sympathique, ardu de trouver LE jean assorti à la couleur près au petit détail du pull pour ne pas dépasser ce quota de teintes parce que sinon attention faute de goût monumentale, mais.. oui, plutôt sympathique. 
Moi ? Maniaque ? Noon.
Une petite bague lapin, j'avais l'intention de la mettre pour mon post à la "Alice in Wonderland", mais il se trouve que cette petite bête s'était sournoisement cachée dans un des ramassis d'immondices qui recouvrent le sol de ma chambre. J'ai été très heureuse de la retrouver, et je suis fière de vous annoncer qu'il ne reste plus que cinq ou six bagues manquant à l'appel dans mon coffret à bijoux. 
Un jour je rangerai, je fouillerai, je les récupérerai. Un jour.
 Je porte donc des "antiquités", à savoir un pull acheté chez kookai il y a fort fort longtemps et un jean du rayon enfant (je ne sais pas trop si je dois me réjouir ou non du fait que la taille 14 ans m'allait à merveille..) de Comptoir des Cotonniers, qui ne sert ici qu'à rappeler le noeud rose du top (imaginez moi dans le magasin en train de comparer les couleurs des deux pour être sure de ne pas me tromper).

 Et puisqu'il manquait une touche vintage au tout, laissez moi vous introduire à mon nouveau bébé de chez Emmaüs, un des trois petits noeuds de velours sur lesquels j'ai craqué.

En fait, si on analysait la psychologie de cette tenue, on pourrait dire qu'elle est représentative de mon manque de chocolat, exprimée subtilement par une ressemblance frappante avec un Oeuf de Pâques.

9 février 2014

J.17 - The Cheshire Cat.

C'était beau, oui, tellement beau.
Ce soleil, cette lumière divine descendant du ciel, cette douce chaleur en plein février, cette joie de vivre qui s'empare de vous en cette période morte, ce..
Ça.

Et puis intervient je ne sais trop quel mécanisme météorologique, impliquant je ne sais trop quel cycle aqueux.
Comment gâcher des jours de bonheur en quelques secondes.
Encore, une belle averse n'aurait pas fait de mal vous voyez, constance, rafraîchissante, franche.
Mais non, mais non.
 Ces fichues gouttes d'eau ont décidés de tomber, puis de se calmer, nuages laissant sournoisement place à l'azur, d'attendre que je décide d'aller faire ma petite séance de course pour enfin... Revenir. Geler. S'écraser sur la pauvre enfant que je suis.
Injuste fatalité.


  Le look que je tiens à vous présenter aujourd'hui me permet de tenir le coup, petit souvenir de la période "avant-déluge".
J'adore ces teintes, si claires, si vives, dénudées d'ombres, toute d'or, de blanc et de bleu, j'aurai presque l'impression d’étinceler dans l'atmosphère grisâtre qui définit le février parisien.


 Et je ne vous parle même pas du leggings. Petite trouvaille du net, j'en suis immédiatement tombée amoureuse, Alice au pays des merveilles, Lewis Caroll, Le chat du Cheshire, bref, inutile de vous dire qu'il me le fallait, que ma vie était en jeu, qu'il ne faisait aucun doute que je l'aurai.
Une bonne partie de la population lycéenne n'était de toute évidence pas de mon avis, c'est fou ce qu'ils ne comprennent rien à la vie ces petits.


J'ai donc décidé d'associer ce dernier avec un pull que je pensais au départ vous montrer dans un tout autre contexte, j'imagine que cela attendra, dégotté lors d'une vente privée Les Petits Hauts, une bague offerte il y a deçà quelques années..


 ..  Et encore, toujours, ces adorables Docs

J'hésite presque à investir dans une autre marque de chaussures, commencer à varier les plaisirs.
Imaginez, abandonner du jour au lendemain un amour parfait, trahir une fidélité sans failles.
C'est impossible, non ?
Mais il le faut bien, et vous êtes maintenant témoins de ma promesse solennelle de ne plus acheter de Dr Martens.. Exception aux coups de coeurs. Et aux bottes montantes jusqu'au genoux là, si j'arrive un jour à les trouver à un prix raisonnable, et..
Bon d'accord. Je suis une cause perdue.

 OUTFIT : 
Pullover : Les Petits Hauts
Leggings : Online
Boots : Dr Martens
Jewerly : Gift

Photos par : Solène Picot