mercredi 16 avril 2014

J.33 - Yes Mom'

Retour au milieu urbain avec une petite balade dans le Marais à Paris, quelques photos d'un look décontracté, plus que décontracté, peut être même à l'extrême, voire hm... négligé ?
Quitte à tenter un style, autant le faire à fond, j'imagine.
Pour enfoncer le clou, on pourrait ajouter que je semble mettre ici un point d'honneur à recycler les antiquités de mon placard, mes Converses vieilles comme le monde  (j'ai eu le droit à des "Aaaaah, ça me rappelle mon enfance"), le bandana assorti, une chemise à carreaux de mes années collège, et, dernière touche de rouge avec un Lancel trouvé à Emmaüs (je n'ose donc même pas imaginer son âge).
 Et le jeans ? Oh oui, le jeans. Seule nouveauté, tout récemment commandée sur Tidebuy.com pour en faire un review, vous n'imaginez pas mon cri de joie à sa réception, à peine une semaine plus tard
(en toute sincérité, la vitesse de livraison a largement dépassé mes espérances, mes achats de Chine n'arrivant habituellement jamais avant au moins un mois. Coup de chance ?).
Et je ne regrette pas mon choix, ce boyfriend, mom' jeans, truc Tie&Dyé, ou whateveryouwant a vite été ajouté aux grands amours de mon placard, confortable à souhaits tout en restant toujours un chouilla original, et aucun défaut visuel ou qualitatif ne s'est encore remarqué.
En bref, votre petit mouton est heureux, et il ne lui reste plus qu'à savoir si son nouveau joujou tiendra le coup au lavage : Je vous tiens au courant !
 Petite gourmandise piquée sur un plateau de dégustation..

OUTFIT :
Shirt : Gerard Darel
Jeans : Tidebuy.com
Shoes : Converses
Bag : Vintage, Lancel




 Photos : Knas


Follow on Bloglovin

samedi 12 avril 2014

J.32 - Le Rouge et le Noir

Il était une fois une petite blogueuse mode, enfermée dans un univers de bisounours.
Cette jeune enfant décida, par  un beau jour de printemps de s'en échapper, le temps d'un article, de faire.. Oui. De faire autre chose pour une fois, et pourquoi pas du sérieux, du dur, du d4rK, du rock !
Mais comment voulez-vous être crédible, ou même vous convaincre vous même quand tous les décors à perte de vue ne sont qu'arbres en fleurs, petits champs ensoleillés qui respirent le bonheur et l'amour ?
Oui. Non. En effet.
 Votre petite blogueuse était sans aucun doute condamnée.
 Ce look fait tout de même partie de mes "classiques de tous les jours", mi écolière mi grunge, de rouge et de noir façon Tartan&Leather, un style vu et revu mais qui fait encore (ou du moins à mes yeux) son effet.
Et toujours parsemée de petits accessoires tout mignons....
..Ou peut être pas.
Une main de squelette, mélange relativement étrange entre bracelet et bague : je dois bien dire que je louchais dessus depuis plus d'un an, reculant (très vite) devant les prix trouvés, et puis, un jour, lors d'une petite balade sur Ebay...
 OUTFIT :
Shirt : Calvin Klein 
Skirt : H&M
Leather Jacket : 123
Boots : Dr Martens
Skeleton Handcuff : Ebay

 Photos : Knas

Follow on Bloglovin

mercredi 9 avril 2014

J.31 - Take a breath

Fermez les yeux. Inspirez, profondément.
Oubliez, l'espace d'un instant, le reste du monde.
Imaginez. Imaginez.. un plombier. Le type qui vient vous réparer la cuisine quand vous avez malencontreusement enfoncé votre fourchette trop profondément dans un tuyau (pourquoi enfonceriez-vous votre fourchette dans les tuyaux, cela ne me regarde certes pas, après tout c'est votre cuisine).
Ou MarioBros. Un été à la campagne. Un enfant. Immature, Paresseux. Relâché. Une bonne sieste. Du Boyfriend. Du denim. Du bleu, du blanc. N'importe quoi en fait.
Alors ?
 Personnellement ? Je vois une salopette. Une bonne vieille salopette.
 Non. MA bonne vieille salopette.
Sortie après des mois de réclusion au fond de mon placard, il était grand temps que je vous la présente, associant son relâchement façon "petit paysan perdu" à son antithèse parfaite, à savoir le raffinement du collier et de la chemise en dentelle.
Le genre d'outfit qui me donne une très sérieuse envie de mois de juillet, de soleil, de pique-nique dans les champs en amoureux, coupés du monde..
Avec des pastèques. Beaucoup de pastèques.
Touche enfantine à laquelle je n'ai pas pu résister, mini friandise en pâte fimo, rien de bien "fashion" me direz vous mais.. Oui.  Ma gourmandise me perdra.
Ô bretelle, sera-tu un jour capable de rester droite une seconde ?
OUTFIT :
Dungarees : New Look
Shirt : Zara
Sandals : Clarks

Photo : Knas

samedi 5 avril 2014

J.30 - Madness

Un article à l'atmosphère quelque peu différente, ou du moins selon moi, de ce que je vous ai proposé récemment, juste parce qu'il faut bien changer, de temps en temps.
Petit retour aux bases de mon placards, avec la réapparition, après une ô combien longue absence, de deux ingrédients, bordeaux et Dr Martens, qui sont autant d'évidences dans ma conception de s'habiller.
Prenez des boots militaires vieilles comme le monde, ajoutez-y un vin français de haute qualité, étalez du caviar sur le tout, décorez, et c'est prêt, servez.
Bon. La réalité est sans aucun doute moins incroyablement chère, peut être en remplaçant le vin par du jus de raisin et le caviar par du poivre ?
 C'est la première fois que je craque pour une de ces "midi skirt", jupes à hauteur de genoux (et encore, la mienne est toujours bien courte) qui envahissent aujourd'hui les dressing des fashionatas, après avoir longtemps été considérées comme principale caractéristique des petites mémés qui nourrissent les pigeons.

Ce phénomène pourrait entraîner l'ouverture d'un débat, une controverse hautement philosophique : Serions nous les pigeons de la mode, gavés de miettes de pain par tous ces créateurs et stylistes qui manipulent nos goûts à leur bon vouloir ?
Oh que oui.
 Et j'ai bien conscience de ne malheureusement pas du tout faire exception à la règle.
Il faut même bien l'avouer, cela ne me dérange pas le moins du monde (les pigeons sont toujours heureux qu'on leur lance des miettes de pain).
Dans les conversations enflammées sur la "nécessité de se battre pour l’individualité", je suis même plutôt celle qui se tait, me retenant de dire (juste histoire de ne pas me faire lapider) que mon ambition dans la vie est de faire partie de ces lanceurs de miettes qui utilisent le reste du monde avec la facilité d'un joueur de marionnettes pour toujours faire monter le capital du porte monnaie. 
C'est sur que pour l'instant, c'est pas gagné gagné, mais qui sait, un jour ?
 OUTFIT :
Sweater : 123
Midi Skirt : Esprit
Boots : Dr Martens

 Photos : Knas

mercredi 2 avril 2014

J.29 - Fleur Bleue

Fleur bleue.
Le genre d'expression que mes proches n'utiliseraient pas, ô grand jamais, et pour rien au monde, pour me désigner. 
Pourquoi ? Honnêtement je n'en ai moi même aucune idée.
Je me suis moi même toujours considérée comme étant une grande sentimentale. On m'a bien parlé d'esprit pervers, calculateur, insensible, mais.. Non, je ne sais pas : C'est vraiment fou ce que l'image que l'on peut véhiculer peut parfois être différente de la réalité, vous ne trouvez pas ?
Ne nous écartons pas du sujet.
Voici donc, à l'occasion d'un grand jour de soleil, un petit look, et relativement minimaliste, en deux couleurs :
Bleu-Blanc-Bleu-Blanc, plus une petite touche argent.
Et c'est tout.
Un peu du grand n'importe quoi me direz-vous, probablement issu d'une paresse incommensurable, digne d'être hué, oui oui oui, aucun effort, jeunesse décadente, raison pour laquelle le monde va si mal et j'en passe.
Et oui.
Je ne suis qu'une de ces petites filles qui vous font dire "Aah, c'était mieux de notre temps", déçus ?
Comme vous pouvez vous en douter, l'expression "fleur bleue" ne m'est pas venue sans raison, si parfaitement illustrée par cette adorable petite rose en tissu (tout droit sortie d'une de ces petites boutiques pas très très romantiques des métros parisiens, mais chut).
J'ai un instant hésité à publier cet article, jugeant que l'outfit ressemblait un chouilla trop au précédent, mais après tout pourquoi pas ? Quitte à montrer sa passion pour les couleurs claires et joyeuse au printemps, autant y aller à fond.

OUTFIT :
White sweater : Kookai
Electric blue velvet pants : Sandro
Cut-out Boots : Shelly's London
Necklace : Thomas Sabo